Dinner at the Thompson's, le duo franco-américain soul/trip-hop

Publié le par Manoush

Dinner at the thompson's 2
Une fusion entre voix suave de Lucille et la bande-son de Fablive, belle osmose ! 


Une vraie voix. Très influencée par la grande prêtresse Erykah Badu, Lucille T., la chanteuse de Dinner at the Thompson's n'en déclame pas moins sa prose soul avec une sensuelle originalité.

 

Un vrai décor. Derrière, Fablive orchestre une tapisserie de groove multiples, lorgnant tant vers un funk aérien qu'un trip-hop jamais froid, de la soul pure, des ambiances jazzy légères et des rythmes hip-hop solides.

 

Un vrai tandem. L'organe de Lucille et la bande-son de Fablive sont en totale osmose. C'est la force majeure de Dinner at the Thompson's. Elle love ses phrases dans ses mélodies suaves. Il enroule ses sons tout autour de ses sculptures vocales. Que les thèmes soient enlevés, lents ou mixtes, la fusion est optimale.

 

Une vraie écriture. Si le son est là, les compos aussi. Poésie urbaine et militantisme abstrait avancent sur des terres riches, acoustiques et presque organiques mais aussi samplées. 

 

Une vraie filiation. Dinner at the Thompson's ne vient pas de nulle part. L'essence soul d'Erykah Badu donc, l'équilibrisme de Portishead, l'espièglerie de Lady Miss Kier (Deee-Lite), les audacieuses productions hip-hop de J Dilla ou Pete Rock sont présents. Mais le tandem franco-américain ne se laisse jamais déborder par ces écrasantes influences.

 

Bravo au duo !

 


 

http://www.myspace.com/dinneratthet

 

Copyright Marc Zisman

Publié dans MuZik

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zeitoun 22/09/2010 17:24


J'adore la pochette !